Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 05:30

Avant-dernière étape de notre périple (enfin, si nous obtenons notre visa chinois, suspense, suspense...), nous arrivons au Nepal avec des clichés plein la tête : on s'attend à une espèce de Suisse montagneuse, mâtinée de spiritualité à la balinaise, avec quand même, une petite influence indienne, sans oublier Maxime Leforestier fumant des joints en jouant de la guitare dans sa maison bleue adossée à la colline. Et puis surtout, la mythique chaine de l'HIMALAYA (voila encore un mot qui me fait rêver depuis tout petit, comme Galapagos, Machu Picchu, Ile de Pâques, lagon de Bora-Bora, baisse du dollar (ah non, c'est plus récent ça ;-)).

Autant vous le dire tout de suite, le Nepal est à la Suisse, ce que le Prince de Bel-Air est à la Reine Elizabeth II.


Dès l'atterrissage, c'est le choc !! Sortant de l'aéroport ultra-moderne de Hong-Kong, on arrive dans un aérogare qui ferait pitié à l'aérodrome de La-Teste-De-Buch. Des « trucs » rangés (« jetés » serait plus approprié) un peu partout, un éclairage au néon blafard (il est 22h30), un personnel des douanes équipé de stylos et tampons ultra-modernes... et c'est tout. A notre grande surprise, nous passons les formalités sans problème et récupérons TOUS nos bagages.


Quand on sort de l'aéroport, c'est le deuxième effet KISS COOL. Il y a une casse auto juste à la sortie ! Ah non, c'est le parking des taxis. Nous sommes harcelés par des chauffeurs de taxi et des commis d'hôtel, heureusement nous avons pensé à réserver une guesthouse qui vient nous récupérer. Soulagement quand je vois le papier « Mr Fabien ». Des « porteurs » essaient de nous alléger de 5 euros sous prétexte qu'ils nous ont arraché 2 sacs des mains a 12 cm de la voiture pour les mettre dans le coffre. Gonflé par 11 mois de voyage, je leur sors avec ma grosse voix « I'm Fabien the Traveller, I'm not a pigeon ! »


Sur la route, ce n'est pas mieux. Il fait nuit, il n'y a pas d'éclairage public (et pour cause !!) on ne voit pas bien ce qui se passe ni s'il faut rouler à droite ou à gauche, ça klaxonne dans tous les sens. Nous sommes tous surpris d'arriver sain et sauf à  la guesthouse et allons nous coucher sans demander notre reste.


Le lendemain matin, nous partons à la découverte de la capitale du Nepal où nous sommes logés à deux pas du quartier de Thamel, le quartier où vont tous les occidentaux, la vitrine citadine du Nepal. Et là, troisième effet Kiss Cool (oui oui, celui-là est particulièrement fort, il a trois effets). La circulation est complètement anarchique, la chaussée en plein centre-ville est complètement défoncée (ce qu'on ne peut pas dire des trottoirs, je dois bien le reconnaître, puisqu'il n'y en a pas !), les motos ont de grosses barres métalliques pour protéger les tibias de leurs conducteurs, et découper ceux des piétons. Marcher dans ces conditions relève de l'aventure, circuler a vélo du suicide ! Comble du comble, l'électricité (je rappelle que nous sommes au coeur de la capitale d'un pays) est coupée de 14h a 19h presque tous les jours, et parfois plus.


Nous mettons donc 3 bonnes journées à nous acclimater à ces conditions d'un autre âge (le Nepal est assurément le pays le plus en retard que nous ayons vus. Même le Laos et la Bolivie, qui partagent avec le Nepal l'absence de cote maritime semblent beaucoup plus évolués). Il nous reste donc une journée pour pleinement profiter de la richesse spirituelle principalement Hindou des népalais. Nous visitons Durbar Square à Katmandou et à Patan avec un guide francophone qui nous à donné quelques clés pour comprendre la culture népalaise. Nous en profitons pour acheter quelques souvenirs (salut Romuald !) tant l'artisanat népalais est riche, beau et peu cher.


Épuisés par ces 4 jours à Katmandou, nous nous éloignons vers Pokhara ou nous irons nous aérer dans la montagne, mais ça, c'est une autre histoire.


 

PS : Pour les photos, ce sera plus tard.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fabien - dans Nepal
commenter cet article

commentaires

Valérie 10/05/2011 20:54


Ah j'ai bien rigolé en imaginant la scène du Fabien the traveller!!! N'empêche que ça donne envie finalement le Népal, c'est pas partout qu'on doit se sentir aussi dépaysé et loin de ses
repères!
Profitez bien!


Carole 20/05/2011 10:11


C'est Space, mais y aller une fois dans sa vie, c'est...enrichissant. Enfin, on a bien aime Katmandou malgré tout, pas pour y vivre, parce que ça doit être épuisant, mais en voyage, ouahh !


Les 4S 10/05/2011 19:35


Chouette !!! Va encore y avoir du palpitant... en lisant cette première description et ces premières impressions on attend avec impatience quelques rebondissements dans l'histoire des fourcados
font le tour du monde... Super !!! Car nous lecteurs : on adore ça !!!

Allez bonne suite en attendant de vous lire encore et encore.....


Carole 20/05/2011 10:12


On voulait du dépaysement...on est servi !


Françoise 10/05/2011 18:33


Et voilà comment, une fois de plus, tuer le mythe !!! C'est bien de nous faire réaliser ça ! Bisoussss à vous 5 !


Carole 20/05/2011 10:15


Les villes et les campagnes au Nepal, c'est vraiment 2 mondes différents. On se dit que l'adaptation ne doit pas être facile pour les Népalais obliges de quitter leurs villages. C'est vrai partout,
mais c'est encore plus criant ici.


xilbi 10/05/2011 16:51


Euhhh on va dire que c'est du typique .... pour de vrai, ça ne donne pas du tout envie...je suis désolée de vous dire ça !!! LOL !!!Mais que d'anecdotes supplémentaires à rajouter dans le carnet
"péripéties et autres emmerdes" !!! Vivement le trek et l'air pur des montagnes !!
Bonne continuation.


Carole 20/05/2011 10:16


Le trek était attendu avec impatience, il nous a fait du bien, on a vraiment eu les 2 visages du Nepal !


audrey 10/05/2011 14:05


Ah, ah, j'adore les effets kisscool!! Mais ne vous inquiétez pas, Pokhara ressemble un peu plus à la suisse...enfin en tous cas nous, on a adoré! Bonne continuation!!


Carole 20/05/2011 10:18


Quand on est arrive a(avec accent) Pokhara, on a eu l'impression de respirer de nouveau !


Nuevo ! traduccion en espanol

Catégories