Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 15:22

Je sors de mon lit rassemblant toute mon énergie pour vous narrer nos dernières aventures. C’est dur mais la réalité journalistique doit s’accompagner de quelques sacrifices.

Comme l’annonce mon titre sans ambiguïté, nous sommes malade. Par « nous », j’entends, Fabien et moi. Louis qui somatise toujours quand un membre de notre expédition est atteint, souffre aussi (quand Mathilde s’est blessée au pied en Nouvelle Zélande, il a eu mal à la jambe pendant exactement la même période qu’elle. Il avait réellement mal, à tel point qu’on lui a proposé l’amputation plusieurs fois !).

Mais revenons-en à notre sujet, dimanche dernier, nous sommes allés manger dans un restau à Pokhara. Nous qui privilégions depuis le départ les gargotes de rue, ici, vu les normes d’hygiène en vigueur, on joue la sécurité et on ne va que dans des restaus pour touriste ... on n’est pas déçu ! La faute à pas de chance, on a mangé des crudités certainement mal lavées (pourtant sur la carte y’a bien écrit que l’eau qu’ils utilisent est traitée.), et on a attrapé une infection intestinale. Pour Fabien ça a duré 2 jours (depuis il se regoinfre allégrement), pour moi, c’est plus long. Après une « rémission » d’une journée, la fièvre est apparue, la diarrhée a repris. Ça fait maintenant 5 jours que je me traîne de mon lit aux toilettes et que je me force à avaler 5 cuillères de riz blanc... En désespoir de cause et ayant utilisé plus d’imodium que dans ma vie toute entière, hier on est allé aux urgences. Au Népal.

J’veux rentrer chez moi, voir mon docteur !!!

Heureusement, le taxi qui nous y a conduit nous a pris sous son aile et s’est occupé de nous toute la matinée. Il nous a conduit dans le bon service, il a fait le traducteur, il est allé chercher les médicaments (ici le médecin fait une prescription, de médocs, d’analyses, puis il faut aller à la pharmacie acheter le nécessaire (les gants, les seringues, les perfusions...)), il a aussi fait le pied de grue devant le labo d’analyse pour qu’ils aillent plus vite. Une vrai nounou et heureusement qu’il était là, sinon je pense qu’on y serait encore. Il s’appelle Krishna, ça ne s’invente pas !!!

 Tout ce que vous pouvez imaginer sur les urgences au Népal est vrai. Une grande pièce commune avec 15 lits, sur le mien il n’y a pas de draps, (juste un matelas recouvert de skaï) mais finalement c’est mieux, car ils ne les changent pas entre 2 patients (j’espère juste qu’ils désinfectent le skaï de temps en temps). Des paravents ??? Pour quoi faire, ça occupe de voir la mémé agoniser sur le lit d’à coté ! Les infirmières (en formation, ça a son importance) qui passent de l’un à l’autre sans se laver les mains (moi j’ai de la chance, elles mettent les gants que le médecin a prescrit). 2 wc, bien sur un à la turque (qui sont à l’Asie ce que le confit de canard est au sud ouest) et un normal, les 2 d’une propreté douteuse dés le matin...

On doit me perfuser pour me réhydrater, après une prise de sang laborieuse car l’infirmière ne trouve pas mes veines (ça j’ai l’habitude, c’est pareil en France), elle appelle le médecin pour lui montrer son impuissance, celui-ci regarde mes bras et me demande si je me drogue... Quand je lui dis que non, il me demande si c’est sûr ! Je sens qu’on va bien s’entendre tous les 2 ! L’infirmière m’enfonce une aiguille dans la main, elle me fait un mal de chien. Je pleure sur mon lit, de douleur, d’impuissance, d’être là, de ce voyage qui n’en finit pas. Elle abandonne l’idée de la perf et me donne une solution de réhydratation à boire directement. On me donne 2 micro-flacons dans lesquels je dois mettre de l’urine et des selles... Grand moment de solitude devant la taille des flacons, là il va falloir que je sois inventive !!!

Pendant 2 heures, c’est un défilé permanents de gens beaucoup plus atteint que moi, des jeunes, des vieux, des hommes, des femmes, une vraie étude sociologique. Au bout de 2 heures, le verdict tombe, c’est bien une infection, mais ils ne savent pas si c’est un virus ou une bactérie. « Forcez-vous à manger, laissez tout partir (ben tiens, il est rigolo, de toute façon je peux pas faire grand-chose d’autre !) »

La journée se passe un peu mieux, par contre la nuit n’est pas terrible. Au petit matin j’en peux plus et je décide de prendre les antibiotiques que l’on a dans le sac depuis le départ. Je ne sais pas si c’est bactérien ou pas, mais je suis dans un tel état que je serais prête à boire de l’eau de javel pour tuer tous les germes (méthode John Rambo, soit, mais méthode quand même ;-) , pour toi Laurent ;-)). Ça fait déjà 5 jours qu’on est à Pokhara, ça fait 5 jours que tous les 2 jours on fait les sacs à dos pour aller faire notre trek. Maintenant IL FAUT que ça passe !

 

Ps 1 : Vous savez quelles sont les mises en garde sur les plaquettes de médicaments ici ? «  Si l’emballage est ouvert par des souris ou des rats, ne pas prendre ce médicament ». Edifiant !

 

Ps 2 : on a beaucoup de retard sur les réponses aux commentaires, j’en suis désolée, mais entre les coupures de courant journalière et le fait qu’on n’ai pas internet à l’hôtel, tout ça conjugué avec mon état, c’est pas évident... Promis dés qu’on peut on répond. Idem pour les mails auxquels on n’a pas encore répondu

Partager cet article

Repost 0
Published by Carole - dans Nepal
commenter cet article

commentaires

mylène 20/05/2011 00:56


Un one woman show est vraiment un passage obligé, une nécessité à votre retour...chaque phrase est à "se plier en deux" (sens propre comme au figuré vu l'état physique du moment)..le riz blanc ça
va un moment (mais ça finit par coller aux dents et l'on ne rit pas comme à son habitude... les instants étant là plus que douloureux!!)...on ne peut pas s'imaginer tout cela - si surnaturel - mais
là!! les images affluent à la lecture de tes mots Carole et l'on plonge dans un quotidien de l'autre bout du monde...Je vous souhaite une suite et un retour plus léger et serein...même si nous nous
régalons de vos recueils de récits...mais également de vos petites et grandes déconvenues, illustrées par une prose unique et agréablement humoristique...bises à la tribu


Carole 20/05/2011 07:42


LA salle Roger Hanin (ça ne s'invente pas...), est déjà réservée ;-)).


marie 16/05/2011 12:46


aie aie quand tout va mal ...

juste un conseil de la pharamcienne que je suis si ton ATB est la norfloxacine (NOROXINE) sache qu'il est efficace sur les infections intestinales bacteriennes severes mais attention

EFFET SECONDAIRE RARE (mais comme tu sembles avoir un bad karma en ce moment) TENTINITE GRAVE AU TALON ACHILLE pouvant aller jusqu'à la rupture du dit tendon !!

CONCLUSION à la moindre gene tu stoppes le traitement tant pis pouyr la diarrhée


Carole 20/05/2011 07:44


C'etait pas celui-ci...heureusement ! Mais il a été efficace. Merci pour l'info.


Les DUPUY 16/05/2011 10:14


Le treck des " Annapurna " en "petite forme "!... Bon courage...
Herzog et d'autres,sont allés très haut!...mais n'avaient peut-être pas "chopés " toutes ces saletès 8 jours avant !...
Quelle aventure!... Que de bons et mauvais souvenirs (je l'avoue,c'est d'une banalité !)
Revenez-nous quand même avant d'être trop épuisés.Vous savez jusqu-oû ne pas aller trop loin pour avoir l'envie de repartir et les mauvais souvenirs s'effaçent vite.
Reprenez la forme ... morale et physique ! Mangez du cheval !
Bonne suite. gros bisous.


Carole 20/05/2011 07:47


La veille du départ, je ne donnais pas cher de ma peau...heureusement, des le deuxième jour, tout allait bien. Bisous a (avec accent) tout le monde et a(avec accent) très vite.


véro 16/05/2011 06:44


Prompt rétablissement !!
Quand la tête ne veut plus, le corps réagit...Bon fin de trip et bon retour !


Carole 20/05/2011 07:48


C'est ce qu'on se disait, les nerfs ont d^u lâcher, sentant le retour proche !!!


rafou 15/05/2011 19:33


arretez de vous plaindres tous le temps c'est typiquement français sa,on la sait que se n'est pas rose ailleur alors décrivés nous ce qui est positif dans ces pays au lieu de vous plaindres tous le
temps vousa avez la chance de faire un voyage magnifique hors du communs arretez de le banaliser!!!!


Los Fourcados 20/05/2011 07:50


Cher Rafou Si vous aviez lu le blog depuis le début, vous auriez vu qu'on ne se plaignait pas tout le temps...Mais on ne peut pas faire l'unanimité, aussi si vraiment le ton de ce blog perso vous
dérange, vous avez aussi la possibilité de ne pas le lire.


Nuevo ! traduccion en espanol

Catégories