Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 14:57

Après nos quelques jours à Bangkok, nous avons poursuivi notre route vers Bang Saen, à une centaine de kilomètres. Là-bas nous avons rejoint la famille Billaut, partie pendant un an faire un tour d'Asie. Eux ils trouvaient trop facile de partir un an juste avec des enfants alors pour corser le tout ils ont eu un bébé pendant leur voyage. En même temps, maintenant c'est plus facile pour eux de voyager, les valises ils les ont sous les yeux .

 

La petite Circé est née le 23 décembre, et elle est belle comme un cœur.

110127 (2)

On a passé 3 jours, à profiter de nos retrouvailles, à se reposer, à se plaindre de notre dure condition de voyageur au long cours, et aussi à savourer ces instants où nous étions dans la piscine ou autour d'une bière locale. On a beaucoup pensé à vous et comme l'a dit Geoffrey dans son blog «j'ai pensé à vous sous la neige en France, y'avait de la glace dans mon gin-fizz ». Puis on est revenu sur BKK, on en a profité pour faire ce que l'on n'avait pas eu le temps de faire lors de notre premier passage. Visite des Klongs (le nom des canaux ici).

110129 (24)110129 (4)

Notre chauffeur de bateau nous semblait un peu inexpérimenté (il se faisait doubler par toute la flottille que compte BKK), ça s'est confirmé lorsqu'il s'est perdu ! On a quand même réussi à voir une ferme où poussent les orchidées. C'était magnifique, ça donnait envie d'en avoir plein à la maison et les prix donnaient encore plus envie, 150 à 180 baths pour les plus belles (environ 4-5 euros...c'est pas le même prix qu'à la jardinerie ! ).

110129 (32)110129 (45)

 

On même eu un petit frisson « ahhhh, un crocodile !!! », ouf non, notre guide improvisé nous dit que c'est un gros lézard, on est rassuré !!!

110129 (23)

Bref une belle matinée, même si le marché flottant ne nous pas convaincu (mais comme on était seul sur le bateau on ne s'est pas arrêté.).

On a également gouté aux plaisirs du « fish spa ». C'est un aquarium géant dans lequel s'ébattent des petits poissons qui attendent la venue du touriste pour s'alimenter. Dans les faits, on plonge nos pieds dans l'eau et des centaines de poissons viennent manger nos peaux mortes...(oui je sais je tue un mythe, mais los Fourcados ont des peaux mortes, c'est pas ce qu'on a de plus glamour, mais pour ne pas biaiser la réalité historique je me dois de tout raconter.). C'était...horrible au début, comme une grosse séance de chatouille, vous voyez la séquence de je ne sais plus quel film, quand une chèvre lèche les pieds de Fernandel, pareil. Puis on s'habitue, même à cette sensation de micro ventouse, pour finalement sortir ses pieds, presque à regret, tout nettoyés.

110128 (11)110128 (7)

 

Après ces 3 jours à BKK, après voir longuement hésité sur le choix d'une île, on décide de faire une croix sur les îles et d'aller seulement au nord (il faut dire que dans 2 jours c'est le nouvel an chinois et tout est overbooké et ce qui reste est très cher, c'est pas grave on devait passer 2 semaines à Bali, finalement on y restera 3, y'a pire comme dilemme !) Pour partir dans le nord (à Chiang Maï plus précisément) on a choisi le train.

110130

C'est long, mais c'est plus confortable que le bus car la route est dangereuse (selon le guide, ça tourne et les chauffeurs ont tendance à aller vite...). 12 heures de train...

Enfer et damnation !

Heureusement, on est devenu des experts des loooongs trajets, jugez plutôt de notre organisation quasi militaire :

DS chargées OK

I pod Chargés OK

Ordis chargés OK

Livres accessibles OK

Sac de cours accessible OK

De quoi boire OK

De quoi manger OK

On peut partir l'esprit serein, en plus, on sait où on dort ce soir.

Qu'est-ce que c'est facile un tour du monde !


C'est compter sans ce sacré «piment» du voyage...

Pourtant tout avait bien commencé. Bon on trouvait que ça n'avançait pas vite, mais on était prévenu, 600 km en 12 heures ça fait jamais que du 50 km/h (et ça même pour une non-matheuse comme moi, pas besoin de la calculette), les kilomètres mètres défilaient, les enfants étaient calmes (oui, oui c'est possible), le train sans être luxueux était correct (même si question propreté notre stewart s'escrimait à nettoyer l'allée centrale avec une serpillière plus sale que le wagon lui-même). Au bout de 3 heures, le train s'arrête pour un problème technique, enfin c'est ce qu'on croit comprendre quand on voit les passagers du dernier wagon sortir avec des mouchoirs sur le nez. En fait c'est un début d'incendie. «hurry up» crie un des stewarts avec son extincteur à bout de bras ! Plus de peur que de mal, on allume les ventilos pour chasser la fumée et tout le monde réintègre son wagon pour la suite du voyage. Bon en chemin on a perdu la clim et il fait chaud dans le wagon ! A 3 heures de l'arrivée on a presque rattrapé notre retard, quand une des hôtesses vient nous dire quelque chose.

En Thaïe...

« Qu'est-ce qu'elle dit ??? »

« Elle annonce la prochaine gare ??? »

« j'sais pas, de toute façon c'est pas pour nous, il reste encore 3 heures. » Heureusement, heureusement, on a de la chance dans notre malheur, un Thaï, parlant parfaitement l'Anglais nous dit qu'on va finir le voyage en bus. Il semblerait que notre train affaiblit par sa défaillance du matin ne puisse pas monter les côtes qui s'annoncent... Cool. Nous voilà donc à bord d'un bus confortable, dont la clim est poussée à son maximum...Après la chaleur, bienvenu au Pôle Nord ! Le tas de couverture diminue à vue d'œil et une Américaine frigorifiée au nez rouge tente un « It's very cold » perdu d'avance. Nous qui n'avions pas pris le bus à cause (entre autre) de la conduite, audacieuse diront certains, suicidaire selon moi, des chauffeurs Thaïlandais, on va être servi ! Ça a été un festival de dépassement en plein virage, zéro visibilité (en plus il fait nuit sinon c'est pas drôle), en zone de travaux, etc, etc. On a préféré en rire, en plus on est vraiment bien organisé ce soir on sait où on dort ! Fabien a même appelé la guesthouse pour prévenir qu'on allait avoir du retard, ils nous attendent. On fini par arriver à Chiang Mai à 21h (au lieu de 20h30), on prend un songthaew (sorte de vieux tacot où on s'entasse à l'arrière avec tous nos sacs), et on arrive à la guest house. Déserte... « Non il va arriver, (confirme, optimiste, Fabien) je l'ai appelé, il n'était pas enthousiaste, (c'est là qu'on aurait dû se méfier !) mais il a dit qu'il nous attendait. » On a attendu. Attendu. Attendu. Et il n'est jamais venu... (zai, zai, zai, zai...) C&C teak house ça s'appelle et vraiment, c'est pas dans nos habitudes mais, je déconseille. Arriver à 21h, 5 personnes dont 3 enfants et n'avoir rien pour dormir c'est pas cool du tout ! En plus c'est bientôt le nouvel an chinois et tout est complet, on a tourné plus d'une heure avant de trouver quelque chose dans nos prix (pour vous dire j'étais même prête à dormir dans un truc cracra !), on a même failli aller dans un truc hyper luxueux (c'est dire l'état de de stress dans lequel nous étions ;-)). Les gens dans la rue et les hôtels ont été d'une gentillesse incroyable pour nous aider à trouver. Qui nous conseillant des adresses, qui nous indiquant le chemin. On devait vraiment faire pitié avec nos enfants et chargés comme des mulets à déambuler dans les rues ! Tout est bien qui fini bien, on a fini par s'endormir dans un bon lit, on ne s'est même pas énervé, on était confiant. La philosophie Bouddhique est en train de s'emparer de nous !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by carole - dans Thaïlande
commenter cet article

commentaires

audrey 18/02/2011 10:01


C'est claire, j'écris ça parce qu'on est rentrés...et que maintenant on n'a plus la tête dans le guidon!! Pour l'instant, le retour se passe bien!


carole 27/02/2011 04:58



Bon et qu'est-ce que je lis moi maintenant ??? Vous voulez pas repartir ???



audrey 17/02/2011 13:16


On respire...Vous n'avez pas fini d'éprouver les bienfaits de la philosphie bouddhiste! Restons zen...Si, si, c'est vraiment ces moments-là qui seront les meilleurs souvenirs une fois rentrés. Et
puis, s'il n'arrivait rien, vous n'auriez rien à nous raconter, ça serait dommage, non?


carole 18/02/2011 09:56



Oui je sais bien...mais c'est pas toujours facile quand on a la tête dans le guidon, tu en sais quelque chose.


J'espère que votre retour se passe en douceur



famille BIGUET 07/02/2011 04:47


Impressionnant, autant les Klongs, que les orchidées, les poissons mangeurs de peaux mortes sans parler du gros lézard. En revanche le périble du trajet encore une chose qui n'est pas faite pour
moi, il faut vraiment être courageux pour faire un tour du monde.
Bonne continuation et bisous à vous 5


carole 15/02/2011 07:44



Courageux ou à moitié fou... je penche pour la 2éme option !



Guy 02/02/2011 22:01


La sagesse en vous s'installe ... la sérénité bientôt tu atteindras..!

...mais n'oubliez pas de nous narrer en nous faisant marrer !


carole 06/02/2011 07:25



... et la patiente tu apprendras. On est bien obligé si on ne veut pas mourir d'un ulcére !



Virginie 02/02/2011 19:41


Ah ah ah , quel périple ! J'ai bien rigolé en lisant cette aventure juteuse ! Ok vu d'ici c'est un peu facile mais, que voulez-vous, moi j'ai trouvé ça vraiment rigolo hi hi hi !
Mais comme vous êtes des chefs, finalement, tout s'est bien fini, tant mieux !
Bon ben maintenant y'a plus qu'à attendre la suite de vos aventures !
Bizzzzz
Virginie


carole 06/02/2011 07:20



Ah la solidarité !!! merci les copains !


la suite pour très vite (mais ce sera plus calme)



Nuevo ! traduccion en espanol

Catégories