Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 04:20

Merci pour tous ces commentaires, je prendrai le temps d’y répondre dés qu’on aura un internet correct, car au pays du culte de l’high tech, on rame pour avoir une connexion...

 

Après ce suspense insoutenable, tada... roulement de tambour...

On rentre le 12 juin.

Ohhh noooonnnn fait la foule en délire. Yessss, yessss, yesss disent nos parents.

 

Cette option est mûrement réfléchie. Merci à tous d’avoir pris le temps de nous donner votre avis. 37 commentaires, on n’avait pas vu ça depuis... jamais, et ça nous a fait chaud au cœur ! (D’ailleurs Mathilde a les noms de ceux qui ont votés 2... Elle les déteste !)

 

Merci à ceux qui ont proposé de nous prêter de l’argent, de faire un Fourcadoton, mais l’argent n’est pas la raison principale pour laquelle nous raccourcissons notre voyage. Soit, on a dépassé notre budget initial (mais 40 euros par jours pour manger et dormir à 5 à Bali, c’était décidement pas assez !), mais si vraiment on avait voulu continuer, on aurait pu piocher dans la petite cagnotte que l’on a pour le retour. Par contre, comme on n’a pas de boulot au retour, plus on pioche pour le voyage, moins il en restera ! Logique quoi ! Et comme on a des projets (plutôt de vagues idées mais bon) il faut qu’il nous en reste assez.

 

La raison est plutôt une ENORME lassitude et là je parle pour moi, Mathilde et Paul. Ça fait déjà plusieurs mois que j’en ai marre et que je compte les mois qui me rapprochent du retour. J’en ai marre des transports, j’en ai marre des hôtels plus ou moins miteux, j’en ai marre de manger systématiquement le plat le moins cher, parce que quand on en a pour plus de 15 euros à 5 c’est qu’on s’est lâché. Franchement continuer 3 mois de plus est au dessus de mes forces.

Quand je vois comment je suis hystérique (oui le mot n’est pas trop fort, on dirait une Chinoise devant une boutique Louis Vuitton.) devant une paire de chaussure à talon, devant une robe, devant une palette de maquillage, franchement je me fais peur ! Ceux qui savent que je n’ai porté ma première jupe qu’à 17 ans, que je n’ai troqué mes éternelles Americana qu’aux alentours de 18, comprendront que ma santé mentale est atteinte !!!

 

Ça fait déjà presque 11 mois que l’on est parti, il reste encore 1 mois ½ qui je l’espère seront riches en expériences. Le Népal et ses treks mythiques seront plus faciles à faire le cœur léger. A ce propos Fabien a réussi de haute lutte à nous arracher un semi accord (Mathilde n’est pas encore très emballée, il va falloir user et abuser d’arguments aussi porteur que « tu te rends compte des calories qu’on brûle là ! Tous les camemberts que tu pourras manger au retour ») pour faire le trek de 10 jours, celui qui fait le tour des Annapurna... 10 jours alors que notre autonomie en vêtements n’est que de 4 !

10 jours où j’espère qu’on trouvera des endroits pour se laver de temps en temps...

Quand je vous disais que ce n’est pas fini ! On a encore de quoi bien rigoler !

 

Ce n’est pas encore l’heure des bilans, ça on verra au retour, pourtant ce que je peux dire aujourd’hui c’est que je ne regrette pas du tout ce voyage, il est riche en émotions, en expériences, en connaissance de soi, en apprentissages (la patience, surtout la patience...). Je pense qu’on a vu trop grand en voulant partir presque 14 mois, l’expérience a parlé et on préfère écourter pour n’en garder que les bons souvenirs.

Ce que l’on a déjà vécu, ce qu’il nous reste à vivre pendant ce mois ½, fait que cette décision n’est pas du tout un crève cœur, je veux dire par là qu’on n’a pas du tout la sensation qu’il nous manquera quelque chose. Comme a dit Romuald dans son commentaire, ce voyage on le fait pour avoir le choix de faire ce qu’on veut, et là ce que je veux c’est terminer sur des notes positives...

155

Repost 0
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 06:23

 

Si vous voulez qu’ils poursuivent l’aventure, tapez 2.

 

Une partie de la troupe est un peu fatiguée du voyage. En plus, on vient de faire les comptes, et même en Asie, on a beaucoup dépassé le budget prévu. Comme nos ressources ne sont pas infinies (et qu’il faut en garder un peu pour le retour en attendant de retravailler), nous avons envisagé de raccourcir un peu notre périple. Nous avions initialement prévu de sortir de Chine par la Mongolie puis de rentrer en Transsibérien fin juillet. Cependant, nous avions un joker, notre dernier vol du billet Tour du Monde de Pékin à Londres. Le hic ,c’est que le billet Tour du Monde n’est valable que 12 mois et nous obligerait à rentrer sur Londres le 12 juin, pour un retour dans nos pénates le 19 juin après quelques jours à Paris (pour faire plaisir à Paul). Nous raccourcirions ainsi notre voyage d’un gros mois.

Serait-ce gênant ? Je pense que le fait que l’on manque la Mongolie et la Russie ne soit pas déterminant dans la réussite ou non du voyage. Nous avons déjà vécu beaucoup de choses ensemble et ce ne sont pas quelques semaines de plus ou de moins qui changeront quoi que ce soit à l’affaire. Pour autant, ne regretterons-nous pas de ne pas avoir prolongé l’aventure au maximum dès lors que nous aurons reposé le pied en France ? Nous y réfléchissons et prendrons une décision dans les prochains jours. En attendant, allez-y, tapez 1 ou 2 (attention, si vous tapez 1, il faudra nous héberger, parce que notre maison est louée jusqu’à fin août).

Il nous reste de toutes façons, Hong-Kong, le Népal et la Chine à découvrir avec enthousiasme et puis la mise à jour de toutes les pages et des photos, ce qui vous accompagnera encore tout l’été !

Repost 0
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 07:00

J-3

Là, on y est.

Depuis quelques semaines, quelques mois, on grimpe les échelons un à un, mais là, on y est.

Tel le plongeur sur sa planche, il va falloir se jeter dans le vide, et, je dois bien l'avouer, on a tous un peu le vertige.

 

En même temps, on est tellement excités et impatients (durs, durs, les derniers jours d'école pour les enfants), qu'on a hâte de s'élancer.

 

A quelques jours du départ, nos pensées vont vers vous, famille, amis, à qui l'on va manquer, et qui vont nous manquer ; mais 14 mois finalement, ce n'est pas si long que ça, et on vous retrouvera tous, fidèles au poste, à notre retour (mettez les bières au frais). En plus, via ce blog, vous aurez plus de nouvelles et de détails de notre vie "qu'en temps normal".

 

Nous pensons également à nos nouveaux amis, ceux que l'on a rencontrés en préparant ce voyage, ou que l'on doit rencontrer pendant le voyage (vivement la Polynésie !!!).

 

Enfin, nous pensons à vous, chers lecteurs, occasionnels ou assidus (75 abonnés, et on n'est pas encore partis !). Nous espérons que ce blog vous permettra de vous évader de vos soucis quotidiens le temps d'un article, vous fera voyager avec nous et pourquoi pas, vous donnera envie de nous imiter.

 

See you in London

 

 

 

 

Repost 0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 21:34

Aujourd'hui, étape importante, on a "testé" nos sacs à dos.

Pour vérifier que tout rentrait dedans, et que ce n'était pas trop lourd.

Tout, c'est quoi ?

c'est ça.

 

P1000082C'est incroyable, non. Pendant un an, tout ce dont on a besoin pour 5 tient sur un lit (ouais, bon d'accord, un lit en 160 quand même).

 

Et dans quoi il faut que ça rentre ?

Ben, dans ça :

 

P1000085

 

C'est à dire : un sac 70+20, un sac 80 l, deux sacs 40 l pour les grands, et un sac de 25 l pour Paul.

 

Alors, après moultes négociations, voilà ce qu'on emmène pour chacun :

 

Vêtements

-2 pantalons

-1 bermuda

- 4 à 5 tee-shirts

- 1 polaire

- 1 coupe-vent

- 4 à 5 caleçons ou slips

- 2 caleçons longs

- 3 soutien-gorges (enfin, que les filles)

- 4 paires de chaussettes

- 1 paire de chaussures de rando

- 1 paire de tongs

-  1 maillot de bain

-  1 casquette 

 

Accessoires

- sèche-cheveux (là j'ai dit : il faudra me passer sur le corps ; elle l'a fait )

- 5 oreillers gonflables

- 5 masques de nuit

- 1 matelas gonflable

- 5 duvets 15°

- 1 filtre Katadyn pour rendre l'eau potable

- 1 trousse de toilette garnie

 

Jeux

- Uno de poche

- Puissance 4 de poche

- Jungle speed (facile à jouer partout dans le monde)

- jeu de cartes

- 3 Nintendo DS

- quelques bouquins

 

Trousse de secours

- répulsif anti-moustique

- angispray (maux de gorge)

- smecta

- tiorfan (anti-diarhéique enfant)

- immodium (ça je suis sûr, vous connaissez)

- produit anti-poux

- ercéfuril

- anti-histaminique

- primperan (contre la gerbouille)

- spasfon

- antibiotique à large spectre

- pommade onctose

- tube de désinfectant pour l'eau

- eau oxygénée en dosettes

- bétadine en dosettes

- éozine en spray

- compresses, pansements, stéri-strip

- coculine (homéopathie)

- doliprane

- drozera composé (homéopathie)

- coca 9ch (homéopathie pour mal des montagnes)

- arnica en comprimés et en gel

- sérum phy en dosettes

- collyre

- malarone (pour palu en curatif)

- ultra-levure

- ledum palustre (homéopathie pour chasser les moustiques)

- aspi-venin

- doli-rhume

- Optrex en dosettes

- pince à épiler

- trucs de filles pour les filles

- ciseaux

- tire-tiques

- 2 couteaux suisses

- 6 mois de lentilles jetables journalières pour Carole

- crèmes de confort pour Carole (là, j'ai dit : A non alors, il va falloir me re-passer sur le corps !!! Elle l'a refait )

  

Matos électronique

 - un ordi tablette HP-Compaq

- un netbook Acer (merci celui qui veut pas qu'on sache qu'il me l'a donné)

- un appareil reflex numérique Nikon D5000 avec objectif 18-200 (merci les collègues)

- un appareil compact Lumix  (merci les copains)

- un camescope numérique Sanyo

- 3 ipod et mon vieux lecteur Mp3 Archos

- un téléphone portable (avec carte prépayée dans chaque pays)

- l'appareil photo de Mathilde qui va sous l'eau (et qui n'est pas sur la photo)

 

P1010637

 

Et en corrollaire, les chargeurs !!

 

P1010639

 

 Alors, la bonne surprise, c'est que tout rentre !!!!

 

P1010644

 

ça donne :

sac de Paul : 2,5 kg

sac de Louis : 8,2 kg

sac de Mathilde : 8 kg

sac de Carole : 14 kg

sac de Fabien : 14,5 + 5 soit 19,5 kg

 

On est pas beaux là ??? (zavez vu, un gros sac, ça donne l'impression qu'on n'a pas de ventre)

 

P1010641

 

 En route !!!!!

Repost 0
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 13:16

Bon, ben voilà, on y est presque.

Dans 2 semaines, sauf réveil intempestif du volcan islandais, on sera à l'aéroport de Biarritz, à attendre l'embarquement pour le vol Ryanair à destination de London.

Hier, j'ai fait mes adieux à mon entreprise (enfin, mes faux adieux, parce que vu que je suis pas à jour, je rempile lundi pour une journée), mechoui à l'appui - beaucoup d'amitié, de respect et de retenue pendant cette belle journée (encore merci à tous ).

On a quasiment tout pour partir (d'ailleurs, très vite, un article sur les sacs et leurs contenus).

Mais bon, comme finalement on trouve qu'un tour du monde c'est un peu fade, on va vous mettre à contribution pour le pimenter un peu (c'est pas une idée à nous, on l'a piquée sur d'autres blogs - celui de Geoffrey ou des Cekankonvaou) :

Donnez-nous des défis à relever pour l'Amérique d'Ussud en fonction de l'itinéraire que nous avons prévu.

Par exemple ?

Danser un tango enfiévré à Buenos Aires, suivre un match de l'équipe du Brésil pendant la coupe du monde dans un bar de Rio, avec un maillot de l'équipe de France, faire du rodéo à dos de lama, apprendre le quechua (la langue, pas les tentes de Décathlon), descendre la route de la mort à VTT, goûter des spécialités culinaires exotiques, dîner avec l'Ambassadeur de France en Argentine...

Bref, dites-nous tout ce qui vous passe par la tête, même si c'est farfelu, et le conseil de famille se réunira pour sélectionner le (ou les) défi retenu.

A la clé, un cadeau pour l'heureux vainqueur.

Cékoilekado ?

Jensérien.

 

Allez, à vos messages !!!

Repost 0
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 23:46

Vous sentez ?

Non, vous sentez pas ?

Si, si, humez l'atmosphère, dilatez vos narines et vous allez "voir" comment ça sent bon.

ça sent quoi ?

Ben l'excitation pardi. Parce que là, sans vous refaire le coup du compte à rebours et du J-100, J-50, force est de constater qu'on y est presque, que plus que 3 semaines et ciao, hasta la vista, Baby !!! (variante pour les gastronomes soustonnais : Hasta la vista, Batby !)

Et vous savez quoi, y a un truc auquel on n'avait pas pensé et qui s'avère très agréable : c'est les au revoir.

Ben ouais, on s'en était pas vraiment rendu compte, mais il y a plein de gens à qui - il faut - on a envie de - on n'imagine même pas partir sans - (rayer les mentions inutiles) dire au revoir. Pas qu'on soit des grands mondains ou des gens à la popularité démesurée, mais faut bien reconnaître qu'après toutes ces années, les cercles de relations personnelles, amicales ou professionnelles se sont considérablement élargis (la preuve, j'ai 12 amis sur Facebook !).

Le fait de partir est d'ailleurs un moment particulier pour s'interroger sur ses réseaux de connaissances. Quels sont ceux qui vont me manquer un peu, beaucoup, passionnément, à la folie... pas du tout ? Quels sont ceux avec qui ça ne changera rien parce qu'on ne les voit pas plus d'une fois par an ?

Bref, il y a plein de gens qu'on veut saluer, embrasser, remercier avant de partir, et quoi de mieux pour cela dans le pays de la bonne bouffe, que les bons vieux apéros, ou les traditionnels repas.

On s'y est donc attelés depuis la fin du mois d'avril, en vrais stakhanovistes du pastis (51 et landais).

Jugez plutôt, par exemple pour le grand week-end de l'Ascension :

- Mercredi soir, invitation à dîner chez mon meilleur client, devenu au fil des années un de mes meilleurs amis (ben ouais, parfois l'amitié surgit où on ne l'attend pas ; des années à se faire tondre par la grande distribution, s'engueuler pour des délais toujours trop courts, ça crée des liens !) avec quelques copains entrepreneurs.

- Jeudi midi, invitation à déjeuner chez Mon Pote avec mes compères (ou plutôt mes commères) du midi.

- Jeudi soir : tisane

- Vendredi, week-end de promo avec mes copains gadz'arts (départ 9 h du mat, retour 2 h du mat)

- Samedi et dimanche, déplacement en Dordogne dans la famille de Carole

Bilan du week-end : 1 350 km parcourus, 22 342 calories ingérées (chacun) et 2,2 kg en plus (chacun)

Et le pire (ou le meilleur), c'est que c'est comme ça tous les week-ends, c'est reparti tout pareil pour le week-end de Pentecôte, et ça durera jusqu'à notre départ.

On est bien content d'avoir fait un micro-régime en avril pour arriver affûtés sur la plage de Copacabana  ; on avait perdu 350 g, et on a repris 4 kg. On est gras comme des loukoums (ou des andouillettes, c'est comme vous préférez).

On verra même pas notre string sur les plages brésiliennes, il sera caché par les plis du ventre .

En tout cas, ces moments sont toujours un grand plaisir, car ils témoignent tous d'une grande amitié d'une grande affection à notre égard.

Et pardon à ceux avec qui on n'aura pas le temps de partager un verre ; il aurait fallu qu'on démarre la tournée d'au revoir en février !!

Allez, à la vôtre !!!

 

 

PS : une grosse pensée pour notre petite chienne Zoé qui nous a quitté à 10 ans juste avant qu'on ne la quitte

 

 

 

Repost 0
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 10:29
Bien sûr, on leur doit Pythagore, Socrate, Platon, Thalès, Aristote et j'en passe.
Bien sûr, on leur doit Hercule, Achille (non, pas Achille Talon !), Enée, Ulysse (sans qui il eût manqué un alexandrin à Joachim du Bellay, et quel alexandrin !!!) et Horace.
Bien sûr, on leur doit l'alpha et l'oméga, le delta et l'epsilon.
Bien sûr, on leur doit Nana Mouskouri, Demis Roussos et Nikos Aliagas. 
 
Mais quand même, se mettre en quasi cessation de paiement juste un mois avant notre départ, c'est vraiment pas cool ! Z'auraient quand même pu tricher encore un an avec leur comptes !
 
Parce qu'au delà du serrage de ceinture type XXS que vont devoir se fader nos amis les Grecs, cette crise a un impact autrement plus dramatique pour ma pôv petite personne : ça fait dévisser sévère l'Euro. Et qui dit Euro qui dévisse, dit monnaies étrangères qui grimpent.
 
Je me suis amusé (enfin au début, parce qu'à la fin ça m'amusait plus du tout ), à comparer la parité de l'Euro avec la monnaie des pays traversés entre aujourd'hui et un an auparavant (merci internet) et qu'est-ce que ça donne :
le dollar + 4 %, le real brésilien + 15 %, le nuevo sole péruvien + 8 %, le peso argentin - 0,5% (YEEEEES, leur économie doit vraiment être à la dérive !!!), le dollar néo-zélandais + 23 %, le dollar australien + 20 %, le bath thaïlandais + 11 %, la roupie indonésienne + 17 % (bon d'accord, une roupie ça vaut pas grand chose, mais maintenant ça vaut pas grand chose + 17 %), le yuan chinois + 4 %... Et encore j'ai pas comparé par rapport au mois de janvier où l'euro était au plus haut.
 
Le pire, c'est qu'au delà des difficultés rencontrées par la Grèce, les vautours spéculateurs (vous savez, ceux qui confondent millions et milliards, qui créent des modèles mathématiques tellement compliqués, qu'à la fin, tout le monde perd du fric... sauf eux) ont vu dans ces difficultés l'occasion de parier massivement sur l'euro à la baisse, histoire de gagner un peu plus de fric. Donc la baisse de l'euro n'en est peut-être qu'à son début. Et ça c'est franchement inquiétant pour moi, parce qu'au niveau actuel de l'euro, ça ne remet pas en cause le projet, mais s'il venait à être divisé par 2, il faudrait faire des choix drastiques (durée, destinations...).
D'autant que les gouvernants allemands et français jurent à l'unisson que les attaques spéculatives contre l'euro échoueront. En principe, quand les politiques sont si affirmatifs... c'est qu'il y a le feu à la maison.
 
Alors, bien sûr la faiblesse de l'euro n'est pas mauvaise pour tout le monde ; mes potes de chez Dassault et Airbus se frottent les mains parce qu'ils vont pouvoir vendre des avions, les hôteliers parisiens vont voir revenir les touristes américains (par contre les touristes grecs...).
Oui, mais nous, même si on s'exporte, on importe, on va acheter des prestations et des choses à l'étranger avec nos sous d'ici, et nos sous d'ici, il faut qu'ils aient de la valeur. Oui à l'euro fort pendant encore 14 mois, après, on pourra dévaluer autant que vous voudrez.
 
Une lueur d'espoir ? Oui, toujours, avec les spéculateurs. Ils peuvent très bien adorer une chose qu'ils ont brûlé la veille ou alors, trouver une autre marotte, spéculer sur les matières premières à la hausse (pétrole, acier...), ce qui pourrait bien faire remonter l'euro.
 
Enfin, de toute façon, pas la peine de se prendre la tête, ce sera comme ce sera, et pis c'est tout.
 
La solution ?
Facile, la seule monnaie adossée à l'euro, c'est le franc pacifique, alors si l'euro dégringole, une seule solution : passer 9 mois sur 14 en Polynésie ; en plus on s'y est fait plein de copains via le blog  
Repost 0
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 14:18

1er mai, jour du muguet, fête du travail et... anniversaire de Carole.

Donc, bisous, cadeaux, gâteau, bougies ; normal, quoi, un anniversaire. Et tout d'un coup :

- Pinaise, mais c'est le dernier anniversaire avant le départ !

- Ah ouais, le prochain, c'est Louis, et c'est le 4 juillet... en Argentine.

- Ouh la la, vite, il faut immortaliser ça, sors le camescope ! (on s'est mis en configuration TDM, prêts à capter les moments cruciaux de notre aventure, prêts à se sacrifier pour vous offrir l'instant magique, historique, tels Patrick Bourra ou Martine Larroche-Joubert)

En plus, il faut que j'essaie de mettre une vidéo sur le blog. Il paraît qu'on peut, mais j'ai jamais réussi.

 

Allez, je tente

 

 

 Oh, magique, on dirait que ça marche !!

 

Bonne nouvelle, en plus des photos, on pourra vous montrer les films de nos exploits.

Repost 0
24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 14:25

Vous voulez faire les kékés pendant la coupe du monde en Afrique du Sud ?

Pas de problème, notre blog est là !

Nous avons mis sur les pages "pays" les hymnes de chaque pays, avec leurs paroles et leur traduction ; de quoi impressionner votre entourage avant les matches (je vous recommande tout particulièrement les hymnes brésiliens et argentins)

Reste encore à mettre en ligne les hymnes des pays asiatiques, mais promis, ce sera fini avant notre départ.

On les y laissera, jusqu'à ce qu'on les remplace par des carnets pratiques sur les pays que nous mettrons à jour après les avoir quittés.

 

Alors, tous la main sur le coeur et Musique !!!

Repost 0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 06:25

J-50, c'est un peu comme J-100, sauf qu'il ne reste que la moitié du temps, d'où 2 fois plus d'excitation (pour les matheux, je précise que l'excitation suit une courbe exponentielle, alors que la préparation suit une courbe logarithmique, et que, comme fait exprès et comme diraient MM Jouve et Tatry, le logarithme népérien de l'exponentielle est égal à un)

 

 

50 jours avant le grand départ,
50 jours avant de changer de vie,
50 jours pour finir de finir de préparer le voyage,
50 jours pour quitter le boulot proprement (ça, c'est ok),
50 jours, et puis rien ne va plus, les jeux sont faits...
50 jours...
Oh Putain, 50 jours...
ça fait flipper, quand même. un peu. BEAUCOUP !
C'est ce qu'on appelle rentrer dans la dernière ligne droite le sprint final

Ce qui jusqu'à présent n'était qu'un projet devient petit à petit à grand pas ! une réalité.

Bref, on sent quand même un petit gros changement dans l'excitation et l'impatience. Ces 50 jours, c'est un cap.
Et du boulot avant de partir, il en reste encore un peu :
- régler l'assurance et la sécu - ça, c'est presque fini, ouf !
- régler l'école - ça, c'est fait
- s'occuper des impôts
- finir de finir de finir la maison - plus que 4 heures de boulot, et fini (de finir de finir)
- acheter les billets pour Londres - ça c'est fait (j'ai même un billet en trop - voir article low cost)
- relancer l'agence pour la location de la maison... s'occuper de louer la maison nous même - ça, c'est en cours
En fait, on est quasiment prêt, on pourrait presque partir demain, enfin, si l'Eyjafjöll voulait bien continuer à se calmer ! 



En parlant de 50, on vient de dépasser les 50 abonnés au blog (Vivi, comme t'étais la 51e, t'as gagné un pastis) ; merci pour vote fidélité, et promis, bientôt, un vrai nouvel article.

Repost 0

Nuevo ! traduccion en espanol

Catégories